Le visa au Mexique

Le Mexique est un pays qui attire de nombreux étrangers. Certains y viennent pour passer des vacances, d’autres pour étudier ou travailler et certains y restent perpétuellement. Avant le départ pour le Mexique, il est primordial de connaitre les papiers nécessaires comme le passeport, le visa et le document d’immigration. Cependant, la possession d’un visa n’est pas toujours obligatoire et dépend de quelques facteurs. Parmi ces critères sont inclus la nationalité du concerné, la durée et le motif du séjour. Certaine nationalité souhaitant séjourner au Mexique ne requière pas un visa, le document d’immigration peut le remplacer.

Pour les séjours d’une courte durée au Mexique

Les séjours au Mexique ne dépassant pas 180 jours, où le ressortissant n’accomplira pas un travail rémunéré par un mexicain, ne nécessite pas un visa. Un document de migration ou FMM (Forma Migratoria Multiple) peut suffire. Cette condition est notamment destinée aux citoyens de l’Europe, du Canada et des Etats-Unis. Pour s’en procurer, vous n’êtes pas obligé d’effectuer une demande. Le FMM vous sera donné lors de votre entrée au pays. C’est le transporteur aérien délivre le formulaire que vous devez compléter et signer. Une fois complété, un agent d’immigration mexicain signera votre formulaire et vous remettra ensuite une copie. Ce document vous sera demandé lors de votre sortie. De ce fait, il est important de le conserver. Perdre votre FMM signifie que votre sortie de pays ne soit pas enregistrée, ce qui peut avoir un impact négatif en cas de prochain séjour au Mexique. Récemment, les lois sur l’immigration a fait une annonce. Celle-ci expose que si vous n’avez pas le budget nécessaire pour supporter votre séjour, il se peut que vous n’obteniez pas les 180 jours. La durée de votre séjour sera diminuée par le service de l’immigration.

Les séjours dépassant 180 jours

Les ressortissants qui restent au Mexique pendant une durée de plus 180 jours, mais n’atteint pas au-delà de 4 ans, auront le statut de Residente Temporal. Ce dernier permet de vivre au Mexique mais ne s’insinue pas que vous soyez un résident permanent. La Residente Temporel est un statut qui réunit divers catégories de visas et notamment utilisés par les travailleurs étrangers, les retraités, les étudiants étrangers, les entrepreneurs ou visiteurs à long terme. Pour pouvoir bénéficier de ce statut, il est conseillé de consulter le site internet de l’ambassade ou du consulat où les conditions pour obtenir les visas sont disponibles.

Vivre de façon définitive au Mexique

Il s’agit là d’une condition de résidence permanente. Vous aurez le statut d’immigrant qui vous permettra de profiter des mêmes droits et privilèges de tout mexicain comme travailler, recevoir des soins de santé gratuits, des allocations, … Cependant, pour réaliser ce statut, il faut veiller à ceux que vous respectiez les lois mexicaines. Ce projet se réalise au bout de 6 mois. Pendant cette durée, éviter de faire des travaux illégaux sinon vous risquez de vous faire expulser du pays. Le système d’immigration mexicain devient de plus en plus sévère. Cela est dû par l’accroissement du nombre des immigrations clandestines. En effet, beaucoup d’étrangers surtout Américains, canadiens et Européens viennent au Mexique pour profiter du cout de la vie moins élevé sans avoir les dossiers adéquats.

Formalités d’entrée pour les différentes nationalités

Pour les Européens et les Canadiens, un visa n’est d’aucune nécessité. Il faut juste un passeport dont la validité doit être au moins six mois supérieur à la durée du séjour et le document d’immigration FMM. Le FMM existe dans tous les compagnies aériennes, les bureaux de Migration situé à l’entrée du Mexique et dans tous les bureaux du consulat mexicain. Concernant les mineurs qui souhaitent partir au Mexique, il leur faut une autorisation de sortie du territoire. Cette autorisation de sortie sera demandée lors de l’entrée au Mexique. Pour s’en procurer, il faudra que le tuteur légal du mineur s’adresse à la mairie ou à la préfecture. Le tuteur doit être muni un document qui certifie qu’il dispose réellement de l’autorité parentale. Outre cela, certaines personnes venant d’autres pays ont besoin d’un visa pour venir au Mexique, même étant résidant de France. Parmi ces pays, on retrouve l’Afghanistan, Angola, Albanie, Apatride, Arabie Saoudite, Algérie, Arménie, Autorité Palestinienne, Azerbaïdjan, Biélorussie, Bahreïn, Bangladesh, Bosnie-Herzégovine, Brazzaville, Cambodge, Congo, Corée du Nord, Croatie, Chine, Egypte, Emirats Arabes, Erythrée, Géorgie, Haïti, Hong Kong, Inde, Irak, Iran, Jordanie, Kazakhstan, Kirghizstan, Liban, Liberia, Lybie, Macé donia, Madagascar, Maroc, Mauritanie, Moldavie, Mongolie, Niger, Nigeria, Oman, Ouzbékistan, Pakistan, Palestine, Qatar, Russie, Serbia-etMonténégro, Somalie, Soudan, Sri Lanka, Syrie, Tadjikistan, Taïwan, Tunisie, Turkménistan, Turquie, Ukraine, Viêtnam et Yémen. Les ressortissants venant de ces pays devront remettre en main propre leur dossier. Ce dossier doit comporter la copie du passeport, un document mentionnant la raison précise de vos séjours au Mexique et suivi d’un frais de traitement de dossier à remettre au consulat. Il est interdit d’envoyer les dossiers par quelqu’un d’autre ou encore par la poste.

 

Publicités